top of page

Pourquoi rabaisser l'Afrique pour la prospecter ?

De plus en plus dans l’univers de la cryptomonnaie et particulièrement la DEFI (finance décentralisée), des entreprises étrangères ciblent l’Afrique. Cependant, l’argument principal évoqué par ces investisseurs dans les événements et sur les réseaux sociaux, c’est une Afrique très pauvre avec une population non bancarisée.


Cet article présente quelques faits qui vous feront réfléchir sur la sincérité et la véracité de ces propos clichés qui viennent stigmatiser tout un peuple.




En effet, j'ai été impliqué dans de nombreuses activités de cryptographie, et la plupart des leaders de ces sociétés stipulent que l'Afrique a particulièrement besoin de cette technologie parce qu'il a une large majorité des populations non bancarisées.


Après quelques recherches, voici quelques faits sur les populations non bancarisées à l’échelle mondiale suivant les travaux de la Banque mondiale.


1) En 2017, la Banque mondiale a signalé 1,7 milliard d'adultes "non bancarisés", ce qui signifie que ces personnes n'avaient pas "de compte dans une institution financière ou via un fournisseur d'argent mobile".


2) 56% de tous les adultes non bancarisés dans le monde sont des femmes.


Les plus grandes populations non bancarisées viennent de Chine (13%), d'Inde(11%), d'Indonésie(8%), du Pakistan(6%) et du Nigeria (4%).


3) À la question de savoir pourquoi ils choisissent de ne pas ouvrir un compte bancaire, la raison la plus souvent fournie, avec environ les deux tiers des répondants est le manque d'argent. 30% ont déclaré qu'ils n'avaient pas besoin d'un compte et seulement environ 26% ont déclaré que les comptes étaient trop chers. D'autres raisons incluent la distance, les exigences en matière de documentation, la méfiance à l'égard du système financier et les préoccupations religieuses.


Faisant une analyse primaire de ces statistiques, ils révèlent que les femmes gagnent beaucoup moins d'argent que les hommes, pour des raisons que nous n’allons pas présenter ici, mais les inégalités entre les sexes peuvent être soulignées. De plus, ils nous montrent également que les pays les plus concernés, la Chine et l’Inde représentent 24%.


Ces pays sont dans le top 5 des économies mondiales, des puissances économiques et technologiques redoutables, mais avec une forte population non bancarisée. Par ailleurs, le facteur commun est qu'ils sont fortement peuplés. Il serait de ce fait possible d’établir une corrélation entre la taille de la population et le taux de bancarisation.


En conclusion, plus la taille de la population est importante, plus il devient difficile de répartir les richesses. Ces populations ont donc besoin d'instruments transparents et innovants pour une meilleure répartition des richesses au sein de la population. Alors, il semble que la véritable réponse à ce besoin consiste à trouver des solutions innovantes qui peuvent améliorer l'inclusion financière et accélérer la production des richesses de ces communautés.


Que pensez-vous de cette thématique? Laissez-nous savoir votre réponse à travers un commentaire.


Pour savoir plus sur les cryptomonnaies, contactez-nous afin d'acheter votre livre, "initiation à la cryptomonnaie I", le premier guide sur la crypto en Afrique. idrisstsafack2@gmail.com




👉 Contactez nous via email pour toute consultation de vos projets en marches financier, Cryptomonnaie et immobilier : idrisstsafack2@gmail.com


👉 Contactez-nous si vous avez besoin d'une formation ou d'un Accompagnement sur les Cryptomonnaies ou la Blockchain : idrisstsafack2@gmail.com


👉Abonnez-vous a l'espace membre pour recevoir notre lettre d'investissement hebdomadaire sur les cryptomonnaies et trading.

Yorumlar


bottom of page