top of page

L'adoption des cryptomonnaies en Afrique, une opportunité pour l'essor économique du continent?

Les pays africains tels que le Kenya, le Nigéria, l'Afrique du Sud et la Tanzanie connaissent une adoption rapide des cryptomonnaies, rivalisant avec les marchés mondiaux. Une récente étude intitulée "Emurgo State of Web 3.0 in Africa" révèle une croissance remarquable de plus de 1200% du marché des cryptomonnaies en Afrique en seulement un an. Cette expansion témoigne de l'intérêt croissant des Africains pour ces actifs numériques, qui les utilisent principalement comme réserves de valeur pour protéger leur pouvoir d'achat.




Un écosystème favorable:

Cette croissance spectaculaire du marché des cryptomonnaies en Afrique a été rendue possible grâce à la création d'un écosystème favorable à l'innovation et à l'investissement. Des pays tels que le Kenya, le Nigéria, l'Afrique du Sud et la Tanzanie se sont positionnés parmi les vingt premiers pays du monde en termes d'adoption des cryptomonnaies. Les entrepreneurs africains ont saisi cette opportunité pour développer des solutions innovantes basées sur les cryptomonnaies, répondant ainsi aux besoins spécifiques du continent. Les investisseurs internationaux ont également reconnu le potentiel du marché africain et ont injecté d'importants capitaux dans les startups et les projets liés aux cryptomonnaies et à la blockchain.


Adoption timide de la blockchain:

Cependant, malgré la croissance rapide du marché des cryptomonnaies, le continent africain éprouve encore des difficultés à adopter la technologie blockchain. En 2021, le Kenya, le Nigéria et l'Afrique du Sud ont reçu 70 % des 88,5 millions de dollars de financement de la blockchain en Afrique, selon le rapport. Néanmoins, la part de l'Afrique dans le financement mondial total de la blockchain ne représente que 0,5 %. Cette part devrait augmenter à mesure que davantage d'entreprises développent des solutions basées sur cette technologie pour résoudre les problèmes rencontrés par les populations africaines.


Défis et perspectives:

Le rapport met également en lumière les défis auxquels sont confrontés les actifs crypto sur le continent. Près de 20 % des pays d'Afrique subsaharienne interdisent ouvertement les cryptomonnaies, tandis que d'autres imposent des restrictions ou des interdictions implicites. Cependant, la République centrafricaine se distingue en ayant désigné le bitcoin (BTC) comme monnaie légale, malgré la réticence des autres pays de la région. Les effondrements ayant secoué l'industrie crypto l'année dernière, tels que celui de l'exchange FTX, ont renforcé cette réticence. Néanmoins, la popularité croissante des cryptomonnaies auprès de la jeunesse africaine, qui y voit un moyen d'atteindre la liberté financière, demeure indéniable.


Globalement, il en ressort que certains pays en l’occurrence le Nigeria, le Kenya, et l’Afrique du Sud utilisent le potentiel de la blockchain et des cryptomonnaies pour développer leurs économies. Pensez-vous que cette technologie pourrait redéfinir le classement des puissances économiques Africaine?


Pour savoir plus sur les cryptomonnaies, contactez-nous afin d'acheter votre livre, "initiation à la cryptomonnaie I", le premier guide sur la crypto en Afrique. idrisstsafack2@gmail.com




👉 Contactez nous via email pour toute consultation de vos projets en marches financier, Cryptomonnaie et immobilier : idrisstsafack2@gmail.com


👉 Contactez-nous si vous avez besoin d'une formation ou d'un Accompagnement sur les Cryptomonnaies ou la Blockchain : idrisstsafack2@gmail.com


👉Abonnez-vous a l'espace membre pour recevoir notre lettre d'investissement hebdomadaire sur les cryptomonnaies et trading.




2件のコメント


HUPOPIAZO AGONIZOMAI
HUPOPIAZO AGONIZOMAI
2023年7月13日

Je pense que la technologie pourrai redefinir le classment des puissances economiques , mais seulement il faut que les Chefs d'etat africains arrivent à s'informer sur la question ,tout y est presque là mais helas, cette reticence à mon sens est du à l'impact colonial , les pays africains n'arrivent à s'en debarrasser ,il faudra arriver un moment où les africains soit libre economiquement, mentalement c'est la clef de l'emergence. Merci Stephane

いいね!

hamado ouedraogo
hamado ouedraogo
2023年7月04日

merci infiniment pour ces informations

いいね!
bottom of page