top of page

Alerte : Les Banques en Afrique Pourraient Mourir à cause de ceci...

Dernière mise à jour : 7 juil. 2022

Il y a quelques mois, alors que la République Centrafricaine décida de faire du Bitcoin une monnaie légale sur son territoire, elle reçut presque instantanément un rappel à l'ordre du régulateur régional ; la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC).


Tandis que pour certains, cet appel à l'ordre s'inscrit dans le cadre légal, pour d'autres, il s'agit plutôt d'un jeu d’intérêt colonial qui n'a rien à voir avec l’intérêt du peuple centrafricain.


Sans prendre position sur les opinions antagonistes de ces deux protagonistes, si je vous disais que le Bitcoin devrait être le cadet des soucis des établissements financiers en Afrique et dans le monde, l'accepteriez-vous ? Probablement pas ! Voici à cet effet des produits provenant de la cryptomonnaie, plus précisément la finance décentralisée et la blockchain qui briseront assurément le confort des banques.



Avant toute chose, sachez que la cryptomonnaie existe grâce à une technologie révolutionnaire : la blockchain. La blockchain à son tour favorise le développement des applications décentralisées (sans contrôle d'une autorité centrale). Ces applications catalysent l'émergence d'une nouvelle finance dite décentralisée (DEFI). Cependant, la DEFI en pleine croissance en Asie, en Amérique et en Europe propose quelques produits très attractifs et compétitifs par rapport à l'offre classique des banques. Allons découvrir ensemble quelques-uns.

- Le staking


Sans présentation des détails techniques, comprenez qu'il s'agit d'une activité qui nécessite un engagement temporaire d'actifs cryptographiques. On peut l'assimiler à un compte d'épargne bloqué dans une banque.


Ici, le staking permet aux utilisateurs de verrouiller une quantité spécifique de jetons pour devenir un validateur dans un réseau de blockchain Proof of Stake (PoS) ou pour participer à une piscine de liquidité afin de déléguer le droit de vote à un validateur unique. La contrepartie de cette activité est une rémunération sous forme de commissions pouvant aller jusqu'à 30 % l'année.



👉 Contactez nous via email pour toute consultation de vos projets sur la Blockchain : idrisstsafack2@gmail.com


👉 Contactez-nous si vous avez besoin d'une formation ou d'un Accompagnement sur les Cryptomonnaies ou la Blockchain : idrisstsafack2@gmail.com


👉Abonnez-vous a l'espace membre pour recevoir notre lettre d'investissement hebdomadaire sur les cryptomonnaies et trading.


- L'emprunt et le prêt


l'emprunt et de prêt sont deux services financiers au cœur de l'activité économique de chaque nation. Raison pour laquelle les applications de DEFI ne proposent pas seulement du staking, mais aussi des offres semblables. Et pour participer, les prêteurs fournissent des fonds aux plateformes décentralisées(DEX), et sont en mesure de gagner un retour sur leurs fonds lorsque les gens empruntent.





En raison de la disponibilité instantanée, les emprunteurs sont prêts à payer des intérêts pour les actifs à emprunter. Pour emprunter dans la DeFi, les utilisateurs doivent sur-garantir. Il faut souligner que ceci est pareil au même concept d'emprunt dans la finance classique. La valeur de la garantie dépasse celle du prêt emprunté ou simplement, ce que vous immobilisez est supérieur à ce que vous retirez.

De plus, les emprunteurs peuvent utiliser un jeton comme garantie et recevoir un prêt pour un autre. De cette façon, les utilisateurs peuvent exploiter le rendement avec les pièces empruntées et conserver leur avoir initial, qui peut prendre de la valeur avec le temps.



- Les Pools de liquidité

Un pool de liquidités comprend généralement une paire de jetons, avec un ratio de valeur requis de 1:1, chaque paire créant un nouveau marché. Contribuer à ces pools fait de vous un fournisseur de liquidités.

Par exemple, si vous avez déposé une paire Bitcoin (BTC) et USDT dans un pool de liquidités, chaque fois qu'un utilisateur utilise cette paire dans ce pool, il doit payer une somme modique, qui est automatiquement versée à la plateforme puis redistribuée aux fournisseurs de liquidités en tant que récompense, proportionnelle au montant de liquidité qu'ils ont fourni. Pour ne pas aller plus loin, je vais me limiter à ce qui est présenté. Néanmoins, vous avez compris d'où vient le danger avec la DEFI, car elle offre de nombreux avantages, notamment :

  • Elle permet de proposer des offres au rendement annuel pouvant aller jusqu'à 30 % ;

  • Pas besoin de perdre du temps avec les procédures liées aux formalités d'emprunt observées dans les banques, en quelques minutes la DEFI vous permet d'effectuer des prêt et ou emprunts ;

  • Pas besoin d'ouvrir un compte bancaire, juste créer son compte sur une plateforme de DEFI, acheter des cryptomonnaies et vous aurez accès aux différentes offres.




Il faut souligner que je n'ai pas présenté les statistiques liées au faible taux de bancarisation en Afrique, à la croissance de la couverture internet, ou la prolifération des téléphones connectés qui pourraient favoriser le décuplement de la capitalisation globale de la DEFI et la prédation des parts de marché des banques.


En conclusion, la vitesse d'expansion exponentielle de ces offres est un danger de taille auquel les banques devraient faire face maintenant pour éviter le pire. Pensez-vous que les acteurs de ce secteur vont initier une oppression de la DEFI ou s'adapter ?



👉 Contactez nous via email pour toute consultation de vos projets sur la Blockchain : idrisstsafack2@gmail.com


👉 Contactez-nous si vous avez besoin d'une formation ou d'un Accompagnement sur les Cryptomonnaies ou la Blockchain : idrisstsafack2@gmail.com


👉Abonnez-vous a l'espace membre pour recevoir notre lettre d'investissement hebdomadaire sur les cryptomonnaies et trading.



٧ تعليقات


Après avoir lu l'article , selon moi je pense qu'aujourd'hui si l'Afrique veut amorcer son développement il faut qu'elle s'approprie la cryptomonnaie mais hélas pour des raisons politiques le colonisateur ne veut pas par ce qu'elle pourrait sortir du sous développement et aussi le staking qui est une forme de compte d'épargne qui octroie une commission de 30% et plus n'est pas à la faveur des banques centralisées qui elles proposent des commissions minimes je dirai 5% . Tout cela n'arrange pas les banques centralisées.

Après ces analyses je pense que l'Afrique est mal barrée et c'est dommage d'où la nécessité de s'approprier le trading pour que nous soyons indépendant financièrement et générer des fonds pour la création d'entreprises qui…

إعجاب
Brou Ange Fabrice Kouassi
Brou Ange Fabrice Kouassi
٠٧ يوليو ٢٠٢٢
الرد على

Remarque très très pertinent

إعجاب

Stephanolopez Empire
Stephanolopez Empire
٠٦ يوليو ٢٠٢٢

Anticiper ou subir, agir ou mourrir, sortir de la zone de confort ou rester sous terre à jamais dans le confort, les banques ont un choix crucial à faire.

إعجاب

Brou Ange Fabrice Kouassi
Brou Ange Fabrice Kouassi
٠٦ يوليو ٢٠٢٢

Très beau article. Merci infiniment Dr. Que Dieu vous bénisse pour tout.

Cependant, dites-nous sur qu'elle plate-forme ou quel portefeuille, nous pouvons trouver la

إعجاب
Brou Ange Fabrice Kouassi
Brou Ange Fabrice Kouassi
٠٦ يوليو ٢٠٢٢
الرد على

Ok. Bien noté mr Stephane. Merci infiniment 🙏

إعجاب
bottom of page